Les arcades du palais du commerce

Paru dans la presse : l’avis d’un architecte

lettre du 22 octobre 2012 adressée au Maire de Rennes

Je vous rappelle que l’Association des « AMIS DU PATRIMOINE RENNAIS » est tout à fait défavorable à la fermeture par pose de vitres de la galerie des Arcades de la Poste de « République ».

Le Palais du Commerce de Rennes, emblématique de l’union entre le Nord et le Sud de la Cité, est une construction remarquable et remarquée, d’autant plus, après le ravalement récent des façades. La conception architecturale de cette construction est incompatible avec le type d’aménagement cloisonné souhaité par la municipalité et par la poste qui en est la propriétaire. De plus les arcades ont une forte valeur patrimoniale pour les Rennais qui choisissent souvent ce lieu pour s’y donner rendez-vous.

« LES AMIS DU PATRIMOINE RENNAIS » sont convaincus que les problèmes auxquels vous êtes confronté et que vous dénoncez très justement, ne seront pas réglés par une transformation du « Citoyen », usager quotidien de ce passage public en « client consommateur » dans un lieu clos. Les nuisances seront probablement transférées dans l’immédiate périphérie de l’endroit, tant cet édifice monumental attire par son gigantisme majestueux et par tous les flux des transports de voyageurs qui gravitent autour. Les incivilités et les trafics se règlent rarement par la condamnation d’un emplacement ; ils méritent de vraies mesures préventives ou répressives qui produisent généralement de biens meilleurs résultats.

Je vous saurai gré de réexaminer votre positionnement vis à vis de cette

« Porte grande ouverte de la Ville » conçue par Jean-Baptiste MARTENOT et achevée par Emmanuel LE RAY qui mériterait au plus vite un classement au titre des Monuments historiques.

********************************************

Lettre adressée au Directeur de la Poste République le 22 octobre 2012

Nous avons appris par la presse que la Ville de Rennes et vous-même voulez condamner l’accès libre aux arcades du Palais du Commerce en les vitrant. Nous vous transmettons ci-joint le courrier que nous adressons ce jour à Monsieur le Maire de Rennes pour lui signifier notre opposition à ce projet.

Nous ne pensons pas qu’il y aurait intérêt commercial à privatiser ce passage. Nous observons ce qui se passe dans d’autres villes où les commerces situés à l’abri d’arcades ouvertes sont très prisés des chalands qui peuvent s’y abriter et ainsi céder à la tentation d’y entrer. Nous vous engageons à interroger les commerçants situés sous les arcades de la rue de Rivoli à Paris sur un éventuel vitrage ou à imaginer un tel dispositif place St Marc à Venise.

Dans l’espoir que vous conserverez ce patrimoine comme vous l’avez fait jusqu’à présent, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations distinguées.

*******************************************

Un article paru dans Ouest France du 31 juillet 2012 a présenté les nuisances sous les arcades de République. Un élu municipal s’y confie de manière anonyme. La conclusion de cet article laisse entendre qu’une solution est à l’étude. Est-ce qu’on ne veut pas nous préparer à la fermeture de cet espace ?

Nous connaissons déjà la même envie d’un autre (?) élu municipal, M Bourcier, de privatiser les arcades en les vitrant.

2 réponses à Les arcades du palais du commerce

  1. gougeon jean-rené dit :

    bonjour ,
    un article de ouest france de décembre semble indiquer que la ville de rennes a toujours l’intention de fermer et de privatiser les arcades du palais du commerce , l’association est elle toujours vigilante sur ce projet ?
    recevez mes salutations les meilleures
    jr gougeon de rennes

    • patrimoine dit :

      Bonjour

      Et merci pour l’intérêt que vous portez à l’association.

      Effectivement, la mairie relance de nouveau le sujet de privatisation des arcades du palais du commerce et encore une fois, et depuis sa création, les APR ont réitéré leur position: refus absolu de mettre des grilles/vitres ou tout autre dispositif qui privatiserait les lieux et qui dénaturerait le bâtiment.
      Nous avons fait part de notre intention de nous mobiliser si nécessaire.

      Si vous souhaitez venir à notre rencontre pour échanger sur ce dossier ou tout autre, notre AG a lieu le 04 février, 14h30, au Musée des Beaux Arts.

      Bien cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *