Les menaces de destructions de maisons traditionnelles de fin XIXe et début XXe continuent …

De retour ici après de longues absences, des Rennais-es ne reconnaissent plus les rues de leur enfance !

Les Amis du Patrimoine Rennais ont appris qu’un promoteur avait sollicité un permis de construire-démolir contre les 62 et 64 rue Alphonse Guérin (la 62 étant enregistrée dans sa liste par le service régional ministère de la Culture de l’Inventaire patrimonial et dans l’annexe du PLU précédent de la Ville de Rennes).

Ces maisons en schiste pourpre du pays Rennais seraient remplacées par un immeuble mastodonte R+4 dans un îlot de quartier pavillonnaire où les immeubles collectifs construits depuis peu sont à R+3 maximum.

Les APR soutiennent les riverains qui refusent ces démolitions.

Ce contenu a été publié dans Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les menaces de destructions de maisons traditionnelles de fin XIXe et début XXe continuent …

  1. Fontaine dit :

    Ayant travaille à cet endroit , j’ai assisté à laperte d’identité du quartier ! Adieu les cerisiers bonjour le béton ! Ce quartier avait une àme populaire et était témoin d’ue époque cettes révolue ,mais ce charme d’antan opérait toujours

  2. Bretagne dit :

    L’énorme immeuble prévu est R + 4 + Attique, soit 6 niveaux, calés sur le niveau de la rue, sachant que tous les jardins environnants sont en contrebas par rapport au niveau de la rue. A priori, il est prévu de remblayer ces 2 parcelles jusqu’au niveau de la rue avant de construire. Pour les maisons et les jardins environnants, c’est donc énorme.
    Un véritable mastodonte dans cet ilot de maisons individuelles qui vont beaucoup perdre en qualité de vie.

Répondre à Bretagne Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *