POUR LA DEUXIEME FOIS en 6 MOIS, LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF INTERDIT A LA VILLE DE RENNES D’ABATTRE DES ARBRES

(Voir article Ouest-France de ce mardi 19 janvier) :

L’Association « Nature en Ville » requérante, déclare qu’elle obtient, après celle de l’avenue Janvier, une nouvelle victoire qui condamne les abattages illégaux perpétrés par la majorité municipale. L’arrêté du T.A interdit l’abattage de 28 arbres, avenue des Buttes de Coesmes, demandé par la Métropole à la Ville de Rennes.

Le code l’environnement est clair : Il stipule que les allées et alignements d’arbres qui bordent les voies de communication constituent un patrimoine culturel et font l’objet d’une protection spécifique.

« Nature en Ville » ne s’endort pas sur ses lauriers ou autres essences arboricoles et annonce que « le point chaud de cette année est incontestablement La Prévalaye où une dynamique très diverse se mobilise contre l’arrivée d’un tourisme de masse et l’extension du centre de formation du stade rennais.

Les grands arbres de la rue Jean Coquelin et de la placette rue Maréchal Joffre (Palais du Commerce) ne sont pas oubliés. Les grands arbres ne sont pas des mobiliers urbains mais bien des leviers puissants de l’écologie qui concourent quotidiennement au climat, la qualité de l’eau, des sols, de l’air et à la santé publique comme à la biodiversité à Rennes comme ailleurs.

Quand sera enfin stoppée cette guerre faite aux arbres ?

Publié dans Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions ! | Laisser un commentaire