Saccage en cours de l’environnement végétalisé de la Prévalaye …

…  au laquelle il arrive le même sort qu’aux prairies Saint Martin d’être transformés en parcs urbains proprets dont les installations industrielles oublient totalement le respect des arbres et des plantes les peuplant à l’origine.

Au titre des tristes destructions de nature pilotées actuellement par La Ville et par Rennes Métropole, figure (ou plutôt défigure) la volonté de transformer la Prévalaye, espace naturel en « parc urbain ».

Ainsi, ont déjà été entamées des destructions de boisements et arrachages de haies pour construire de nouveaux parkings, pose d’éclairage publics, artificialisation de terres d’une grande valeur agronomique, réalisation de pistes de circulation (béton et bitume) opérant de véritables saignées rectilignes (dont l’une dans l’allée cavalière du domaine patrimonial et historique) . . .

D’autres dangers semblent guetter ces espaces puisqu’il apparaîtrait que le Stade Rennais réclamerait une augmentation substantielle des surfaces mises à sa disposition.

La protestation contre ces funestes agissements s’organise et des représentants du collectif de riverains ont pu intervenir lors du dernier Conseil de Rennes Métropole (les réponses de Messieurs Gaudin et Guillotin ont été pitoyables : « Il s’agit là de la trame verte et bleue, il nous faut la désigner aux yeux des habitants et la rendre accessible » ).

Une pétition circule : https://www.change.org/p/s-semeril-ville-rennes-fr-non-%C3%A0-l-urbanisation-de-la-pr%C3%A9valaye-dans-le-dos-des-rennais?recruiter=935658446&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Et, devant la protestation qui enfle et la colère qui gronde, les élus organisent, enfin, une réunion pour présenter leurs projets qui, jusqu’à présent baignaient dans une grande opacité. Vous trouverez une invitation en pièce jointe.

Comme dit cette invitation : « Venez nombreux »

 

Ce contenu a été publié dans Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *