AIR OU PAS DU TOUT

Après un article d’Ouest France du 5 décembre (A lire ici) vantant les qualités supposées du projet immobilier AIR – Boulevard de Lattre de Tassigny:

Capture

Voici la réplique de l’association de riverains « Les Amis d’Auguste et Anatole »:

Bati Armor fait aussi de la pub sur Facebook:

https ://www.facebook.com/BatiArmor/posts/693104661346302 https://www.facebook.com/BatiArmor/posts/694453101211458

Objet: Un article qui ne manque pas d’air !

Vous avez peut-être vu un article dans le Ouest-France de ce week end  6-7 décembre, intitulé « Une architecture qui ne manque pas d’air ». Ironique, non ? Pas sûr que cela soit voulu par le signataire de l’article. C’est plutôt lui qui ne manque pas d’air d’affirmer ce qu’il avance, à savoir que, je cite : « un projet de tour de 43 m de haut avait suscité une vive opposition des riverains l’an passé…. Depuis, le promoteur a travaillé sur un projet beaucoup plus consensuel..; » Et : « cette tour aux dimensions plus modestes que le projet d’origine… »

Ah bon, mais nous savons bien que c’est la stratégie habituelle employée par le promoteur, qui consiste à faire croire qu’on accède à la demande des mécontents. En fait, il avait dès le départ envisagé de revoir à la baisse et c’est bien son projet initial qu’il va mettre en œuvre. En bref, annoncer 15 étages pour être sûr d’en faire 10 (+ 2 attics)

Il parle aussi d »‘un grand espace paysager »….. » qui libère des espaces autour« ….

Pas de mention des parkings, pas d’explication de l’opération de « lévitation » envisagée puisque « on ne peut pas creuser en sous-sol ». Plutôt inquiétant…

Il ne nous reste plus qu’à subir les 2 ans de travaux annoncés, avec les nuisances que l’on peut craindre : détournement de la circulation du boulevard par nos rues, grue de 40 mètres, ballet incessant des camions qui vont tourner toute la journée dès 6 heures du matin et n’arrêtent pas leur moteur quand ils stationnent sous vos fenêtres pour déjeuner (sic), fissures dans les murs des bâtiments avoisinants, infiltrations (où va l’eau détournée du secteur classé PPRI ?), et, à l’issue du chantier les « bow windows » et « jardins d’hiver » et « balcons » avec vue plongeante sur nos maisons.

On peut également souligner l’aspect quelconque du résultat final projeté : cette » architecture (qui )se veut profondément rennaise » et « nouveau petit signal urbain » est tellement banale que seul un jargon qui ne veut rien dire peut la décrire.

Le parti pris évident de cet article est affligeant et prouve bien que la voix des riverains a été largement ignorée si ce n’est méprisée. Le profit immobilier est le maître mot dans l’agenda municipal

Ce contenu a été publié dans Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.