BILAN DU 1ER SEMESTRE 2016 : LES DÉCEPTIONS !

Avant la période estivale, l’association a souhaité faire le bilan du 1er semestre 2016 sur les succès, les attentes et les déceptions rencontrées au cours de ces 6 derniers mois.

Commençons par les déceptions, pour finir par une note positive en évoquant les succès.

Depuis plusieurs mois, pour ne pas dire années, nous nous désolons devant la transformation de l’habitat sur les bBoulevards et les grandes artères de la Ville… Les immeubles collectifs produits en grandes séries industrielles sont assemblés comme des legos à vitesse grand « V ».

La liste des voies touchées est colossale.

Plus de 1000 Rennais(e)s ont signé une pétition réclamant l’inscription à l’ordre du jour d’un prochain Conseil Municipal de la question « respect du patrimoine ».

 Comme déceptions, voir échecs, citons:

  •  Centre de désinfection de l’Hôtel Dieu: Destruction du Centre de Désinfection de l’Hôtel Dieu conçu par l’architecte Julien BASLE. A l’initiative d’un promoteur ayant toutes les autorisations de la Ville de Rennes,  tous les bâtiments de la rue de la Cochardière ont été complètement rasés pour être remplacés par 230 logements de luxe desservis par des commerces en rez de chaussée.
  • Pitié pour le Patrimoine privé !: Pavillon de 1909 rue Leguen de Kerangal…La Ville de Rennes a accordé un permis de le scier en deux…On n’en croit pas ses  yeux !
  • La villa du 69 Avenue Aristide Briand est toujours debout…Les procédures ne sont pas terminées.
  • Les APR surveillent de près les mouvements de velléité urbanistique du côté de l’Avenue du Sergent Maginot (4 pavillons du début XX° dont la maison léguée à la ville par la veuve de François CHATEAU,  ancien maire de Rennes).
  • Disparition effective et annoncée sous les mâchoires des pelleteuses de belles demeures patrimoniales et locaux professionnels comme les Entrepôts Logeais en briques, près du Pont de Nantes, maintenus en très bon état jusqu’à leur écrasement en avril 2016.
  • Pas de ménagement pour la nature en ville ! En même temps que l’on supprime des maisons sur les boulevards extérieurs et sur les grandes artères de traversée, on fait disparaître des jardins et des arbres comme  le  Ginkgo Bilboa de la route de Lorient & Bd Marbeuf dans la première semaine d’Avril.

Rennes se bétonne et se minéralise toujours plus. Rennes ayant pourtant reçu la COP21 grands coups de communication !!!

  • Le Parterre en mosaïculture « Écusson de Rennes » du Thabor a disparu.      La Ville refuse sa restitution sous prétexte d’économie de frais de personnel de jardinage.  Elle a également refusé aux APR de demander son retour au Budget Participatif.
  • Les serres du Parc Saint Cyr sont laissées à l’abandon avec interdiction pour quiconque d’y pénétrer. Il a été refusé aux APR de solliciter sa rénovation au Budget Participatif. Il paraîtrait que le service municipal des jardins aurait l’intention de les restaurer. Les APR et l’Association « Les Jardinets de Saint Cyr » dont ils sont parties prenantes   attendent impatiemment.
  • Le jardin du presbytère des Sacrés Coeurs va être remplacé par un immeuble collectif complètement incongru dans un lotissement pavillonnaire de la première moitié du XX°S.
  • Et Les Prairies Saint-Martin défendues par les APR depuis la fondation de l’association en 2004. Elles sont en jachère avant les grands travaux pour les transformer en « Parc Naturel Urbain » du XXI°siècle ?!? Vous avez dit « Naturel »? Elles ne l’étaient pas avant ?  Adieu l’ambiance joyeuse et canaille des jardins ouvriers des Tanneurs…Plus de trace !  Il reste quelques vestiges des haies plessées et les APR n’y sont pas pour rien. Les riverains entre les prairies et le canal sont menacés d’expropriation. Ce n’est absolument pas ce qui était convenu lors des séances de consultation participative en 2013-2014. Les Amis du Patrimoine Rennais soutiennent les habitants qui résistent pour garder leurs demeures. Ils suggèrent même de renforcer l’urbanisation de la rive du canal. Avec « Le Comité de Vigilance des Riverains du canal Saint Martin » adhérent Personne  Morale des APR , avec les autres Associations et collectifs de défense.  Nous ne sommes pas prêts de céder !

 

Ce contenu a été publié dans Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.