OPPOSITION AUX ACCORDS DE PERMIS DE DÉMOLIR POUR DES BÂTIMENTS PATRIMONIAUX

15 rue de Kerangal20 - Copie

ATTENTION PARTICULIÈRE A UNE MAISON AU 15 RUE LEGUEN DE KERANGAL ET A L’ENSEMBLE DONT ELLE FAIT PARTIE INTÉGRANTE

Madame la Maire,

Nous tenons à vous rappeler que « LES AMIS DU PATRIMOINE RENNAIS », leurs sympathisants et de très nombreux habitants n’en peuvent plus d’être témoins de l’effondrement, sous les coups des destructeurs, de décors familiers. Ils protestent sans cesse contre les « PERMIS DE DÉMOLIR »accordés généreusement par votre municipalité contre des résidences et des locaux professionnels répertoriés au P.L.U comme étant remarquables ou signalés dans le site GLAD de la Région Bretagne.

Nous venons de prendre connaissance de l’affichage d’un permis de construire/démolir concernant une belle maison de 1909 située au 15 rue Leguen de Kerangal dont la surface occupée par la moitié, plus terrain affecté, serait recouvert de 3 pavillons pour 2 nouveaux propriétaires.

15 rue de Kerangal

Nous dénoncerons d’abord le principe même que la Municipalité ait admis d’examiner un projet d’accord de permis de construire/démolir, consistant à couper en deux une maison conçue pour être une seule unité avec un toit à deux pans comme la plupart de ses contemporaines. Il semble saugrenu de vouloir scier en 2 un bâtiment comme on le ferait pour une baguette de pain que l’on veut partager.

Maison 15 rue de Leguenne de Kerangall – Copie

Nous exprimons aussi notre désolation devant le désordre provoqué par cette
amputation, dans l’ensemble harmonieux qu’elle forme avec plus de dix autres de la même époque entre l’arrière de la Maison d’arrêt Jacques Cartier et un bâtiment militaire de magnifique facture.
Si vous voulez bien nous convier à participer au groupe préparant la révision du PLU, nous insisterons sur le fait que la liste du Patrimoine local remarquable annexée au P.L.U doit aussi prendre en compte au delà d’une unité de bâtiment les ensembles patrimoniaux homogènes comme il y en a des « beaux quartiers » comme le Boulevard de Sévigné aux « plus populaires » avec des lotissements « Loi Loucheur » par exemple.

Nous soutiendrons donc, autant que nous le pourrons, toutes les personnes qui
entameront un recours contre cette décision de destruction aberrante qui en outre, par la
construction en compensation de quelques pavillons seulement, ne contribue pas à l’atteinte de l’objectif qui vous est si cher, de densifier au maximum la Ville de Rennes.

Nous ne partageons absolument pas l’avis formulé dans Ouest-France du 9/9/2015 par M. SEMERIL, premier adjoint chargé de l’Urbanisme et du développement durable : « En 10 ans, seulement 1% du bâti classé a disparu » . C’est déjà beaucoup trop ! Et en plus ce n’est guère contrôlable. Il faut surtout relativiser l’objectivité de l’entrée dans « la liste du Patrimoine Local remarquable en annexe du PLU » car nombre de bâtisses qui n’y figuraient pas et qui ont maintenant été démolies; en valaient bien d’autres qui y sont.

Nous comptons sur votre compréhension pour remettre en cause cet absurde programme.
Nous sommes à votre disposition pour lire votre réponse ou honorer un rendez-vous à ce sujet et à d’autres, que vous voudriez bien nous proposer.

Nous vous prions de croire, Madame la Maire, en l’assurance de notre très respectueuse considération.

*: Article de Gauthier AUBERT – Historien – Enseignant chercheur au Centre de recherche historique de l’Ouest et Maître de Conférence à l’Université Rennes 2.
(Egalement contributeur du « Dictionnaire du patrimoine rennais » de « L’Histoire de Rennes » -Editions APOGEE- et de « Villes patrimoniales de Bretagne » -Presses Universitaires 2014-)
dont nous recommandons la lecture à tous les décideurs en matière d’urbanisme.

N.B : Ce courrier sera transmis aux Médias pour information et éventuelle diffusion. Il apparaîtra aussi dans le sîte « WWWamispatrimoinesrennais.org » et sur la page face book de l’association.

15 rue de Kerangal20 - Copie 15 rue de Kerangal21 - Copie 15 rue de Kerangal22 - Copie          Maison 15 rue de Leguenne de Kerangall

Ce contenu a été publié dans Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.