PLAIDOYER POUR UNE VÉRITABLE PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE BÂTI !! (1/4)

Que ce patrimoine soit plus ou moins ancien, historiquement significatif et architecturalement original et remarquable.

La Ville de Rennes nous interroge :

VOUS LA  VOYEZ COMMENT VOTRE RENNES EN 2030 ?

Les Amis du Patrimoine Rennais répondent : ce sera, ainsi que cela a été largement développé par les municipalités Delaveau et Appéré, le long d’avenues bitumées manquant de verdure, une masse d’immeubles en béton plus impersonnels,  neutres et ternes les uns que les autres semblables à tous ceux des grandes cités de France et de l’univers du mondialisme. Plus aucune originalité régionale et locale!

Laissez nous tout de même, on vous en supplie, les maisons et les locaux industriels et commerciaux de pays, les jardins qui les entourent et les arbres qui les ornent, conçus par des générations passées soucieuses de transmettre leur intelligence et leur savoir-faire pour entretenir les racines de l’optimisme et des valeurs positives du « Vivre Ensemble solidairement » !

En 2030, au rythme où les élu(e)s actuel(le)s permettent les démolitions, que restera t-il des constructions du XVII° à la première moitié du XX° Siècle ?

Les édiles de 1997 dont la majorité actuelle serait toujours l’héritière, avaient commencé à réfléchir à l’importance du Patrimoine bâti. Ils avaient initié, en annexe du Plan local d’Urbanisme,  un inventaire du patrimoine local remarquable. La liste s’est certainement perdue en route, car , actuellement quelque soit l’intensité de qualité attribuée à un Bien, les décideurs le condamnent à « LA DECONSTRUCTION » et quand ce n’est pas le cas le laisse se dégrader jusqu’à ce qu’il tombe tout seul.

 La suite demain …

Ce contenu a été publié dans Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à PLAIDOYER POUR UNE VÉRITABLE PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE BÂTI !! (1/4)

  1. chapin Michèle dit :

    Je partage entièrement tout le texte ci-dessus.
    Le travail de l’association est remarquable, et suis très heureuse de toutes les photos prises tant dans les Prairies St Martin que dans tous les points sensibles de notre ville. Elles constituent de précieuses archives de nos paysages.
    Très inquiète de la disparition de tant d’arbres dans la ville ces derniers mois, je citerai une phrase de Marie Paule Nougaret dans son remarquable livre « La cité des plantes, la ville au temps des pollutions » – … »Dans le monde qui vient, le premier service public consistera à procurer de l’ombre végétale aux citoyens… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.