Toujours plus de béton et moins de végétation !

  • Retrouvez ci-après l’analyse de membres de la Société d’Horticulture d’Ille et Vilaine suite à l’abattage de marronniers place Hoche:

Certains d’entre vous ont lu ce matin notre quotidien OUEST FRANCE  – en page RENNES

« PLACE HOCHE : les marronniers refont parler d’eux
27 des 33 marronniers plantés il y a vingt ans sur la nouvelle place hoche, au dessus du parking vont être abattus et remplacés au cours du chantier qui commence aujourd’hui… »

Certains d’entre vous ont peut être des photos de ces arbres en pleine végétation, voire des plus anciennes de cette place avant le parking.

Que penser entre autre :

  • des plantations d’arbres de  grandes dimensions au dessus de parking
  • de la maintenance des drainages de ces arbres
  • du nouveau substrat de replantation

Pour la replantation dit l’article  « …enracinacés dans un nouveau substrat (pouzzolane et tourbe)…et accompagné d’un nouveau système drainant.Des capteurs permettront de vérifier si tout va bien à l’intérieur des fosses ».

Une nouvelle fois nous voilà devant un « problème » des arbres en ville et de leur fragilité dans ce milieu difficile.  Et en même temps la ville depuis plusieurs jours est victime de la pollution urbaine. Ceci ne peu qu’accentuer la fragilité des arbres dans la ville alors qu’ils pourraient être le meilleur « correcteur » de pollution. Comment montrer notre vigilence par rapport à ces  aspects : la pollution et la revégétalisation nécessaire de la ville face à son urbanisation, à l’imperméabilisation des sols….

Pour conclure, reprenons une citation de WWF : « Favoriser le retour de la biodiversité dans nos quartiers..d’îlots de nature bien utiles pour absorber une partie de la pollution, limiter le ruissellement de l’eau de pluie et surtout favoriser l’expression d’un sentiment de bien-être chez les citadins »

Article Ouest France:
Ce contenu a été publié dans Comité Local du Patrimoine, Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Toujours plus de béton et moins de végétation !

  1. maurice dit :

    la pollution aux bétons de la mort sont scandaleux : nous avons affaire là à un véritable génocide de nos espèces végétales et animales.

    Nous voyons également proliférer, et là encore c’est un véritable CRIME passible de prison pour les urbanistes (et les décideurs qui atteignent très sciemment et très gravement à la SANTE ET A LA VIE D’AUTRUI PAR EMPOISONNEMENT LUMINEUX, CHIMIQUE, en plus des irradiations de toutes sortes émis par des équipements dont les technologies sont criminelles) des lampadaires émettant des rayonnements extrêmement toxiques pour la vue provoquant des accidents graves ainsi qu’une baisse de la vision TRES IMPORTANTE, ATTEIGNANT LES HOMMES COMME LES ANIMAUX ET LES OISEAUX :

    les JUGES AURONT, VU LES PREUVES QUE LES GENS SONT EN TRAIN DE REUNIR SUR CE SUJET (ainsi que la corruption pouvoir/FRIC/BETON DE LA MORT qui ne rapporte qu’à quelques uns, toujours les mêmes pollueurs dont les poches se remplissent d’argent public détourné directement des CAISSES PUBLIQUES) à examiner et à juger de l’irresponsabilité ainsi que de la corruption liée AU BETON ET A SES EQUIPEMENTS INUTILES, COUTEUX, POLLUEURS et extrêmement dangereux pour TOUS, notamment pour ceux QUI VIVENT, CONDUISENT, TRAVAILLENT DANS DES VILLES DESORMAIS DEVENUES INFREQUENTABLES OU LE BETON PUE COMME CEUX QUI VIVENT DE L’ASSASSINAT ET LE GENOCIDE DE NOTRE ENVIRONNEMENT ET DE NOTRE ATMOSPHERE (voir CHEMTRAILS et empoisonnement intégral des terres comme des êtres qui y vivent).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.