Lettre d’info « Haut Sancé »

ET LE PRIX 2020 DE L’ECOUTE DES HABITANTS RIVERAINS QUI CRAIGNENT A RAISON LES EFFETS NUISIBLES DE LA TROP GRANDE DENSIFICATION -500 LOGEMENTS NOUVEAUX  (4,8 Hectares) EST ATTRIBUE A LA VILLE DE RENNES

qui a fait entrer dans toutes les boites du quartier,  la lettre d’info ci-jointe avec un courrier signé de l’adjoint à l’urbanisme et du Conseiller municipal de quartier.

Ces deux derniers précisent que ce flyer permettra d’identifier les différentes phases d’aménagement de la ZAC…A commencer par la démolition du Gymnase qui a récemment hébergé des familles étrangères sans logement; avant la fin de cette année 2020.

Haut-Sancé Futur – 23-10-2020-1

Publié dans Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions ! | Laisser un commentaire

Arbres de l’Avenue Janvier

LES ARBRES DE L’AVENUE JANVIER SONT SAUVES GRACE A LA MOBILISATION DES RIVERAINS, GRACE A UNE PETITION QUI A RECUEILLI PLUS DE 15000 signatures, GRACE SURTOUT A L’OPINIATRETE DE L’ASSOCIATION « NATURE EN VILLE » QUI A OBTENU GAIN DE CAUSE CONTRE LA VILLE DE RENNES AU TRIBUNAL ADMINISTRATIF.

Depuis 3 années, des associations et collectifs citoyens s’emploient localement au service des grands arbres pour qu’ils ne soient pas abattus et élagués comme il se doit, pour qu’une prévention rapprochée soit exercée pour s’assurer de la bonne santé des plantations et les préserver de toute chute inopinée susceptible d’être très dangereuse (Voir chute d’un chêne au Thabor le 7/10/2020 tout près d’une grand-mère et sa petite fille).

L’association « Nature en Ville » résume l’histoire :

Les élus rennais et métropolitains ont été rencontrés à différentes reprises avec peu d’échos ou de changement de paradigme:

  •  Une déposition faite lors de l’Enquête publique PLUI de Rennes métropole pour un plan Arbres métropolitains n’aboutit à rien.
  • Las, le Tribunal administratif est saisi, des recours amiables et contentieux s’empilent. Pire, un premier référé de suspension est déposé le 21/10/19 contre un arrêté d’abattage affiché le vendredi 18/10/19. Ceci ne freine pas la volonté de la municipalité et de la Métropole de parvenir à leur fin. Ils ne respectent pas l’état de droit et passent en force. Ils font abattre quatre grands charmes côté Ouest de la voie, le 21/10/19 après-midi.
  • Un deuxième référé est alors déposé le 2/5/2020 contre le permis d’aménager « Euro-Rennes ». Ceci, pour prévenir de nouvelles pratiques illégales comme le manque d’affichage obligatoire sur site de deux mois. Le 29 Juin 2020, le juge des référés donne raison à l’association « La Nature en Ville » qui porte les recours au contentieux. Il interdit les abattages et suspend le permis d’aménager tant que l’autorisation d’abattage y figure. 

« Nature en Ville » sollicite alors, pour la douzième fois, une rencontre avec la Maire de Rennes. Cette dernière ne répond pas et assigne « La Nature en Ville » au Conseil d’État via un pourvoi en cassation du référé suspension.

La guerre des arbres semble se poursuivre malgré la question climat, la pollution de l’air et la santé publique.

Il y a trois recours au fonds qui ont été regroupés et attendent l’audience au Tribunal administratif.

Malgré cela, d’autres abattages continuent de se produire dans Rennes, même durant la période interdite du 31/3 au 31/7 comme rue du Docteur Loty le 5/5/2020 et le 30/7/2020 rue des Plantes. Des destructions de nids y sont constatés.

RENDEZ VOUS LE JEUDI 5 NOVEMBRE A 9h DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF – 3 Contour de la Motte – pour la triple audience concernant les abattages illégaux perpétués Avenue Henri Fréville, Avenue Janvier et Butte de Coesmes.

LIRE : Courrier Mme la Maire 26 septembre 2020

Publié dans Préservations des arbres et espaces végétalisés | Laisser un commentaire