Des fissures: mauvais présage ?

 

Les permis de construire accordés incluent-t-ils le droit de provoquer des dégâts chez le voisin ?

« Fissurer », « Dégrader l’état sanitaire », « Cacher », « Défigurer », voire « faire tomber » les immeubles en proximité est-ce bien également autorisé ?

On peut le croire avec ce qui passe actuellement au 7 Quai Ille et Rance où « On sentait de fortes vibrations mais on ne s’inquiétait pas » ( OF 1/10/19). Le tumulte du chantier de l’INSIDE, complexe de luxe  bat son plein juste à côté, rien ne l’arrête, à peine a t-il été ralenti quelques jours, on continue à creuser les fondations. Pendant ce temps, les locataires du bâtiment détérioré devront attendre de 1 mois et demi à plus de 5 au moins pour regagner leur logement. Les propriétaires devraient élever la voix, on ne les entend pas.

Les Amis du Patrimoine Rennais dénoncent depuis plusieurs années :

  • Le mauvais traitement infligé par les promoteurs avec accord de la majorité municipale (non encore fissurée) à des sites dotés de trois étoiles dans la liste annexe du PLU. Pour rappel : « La Folie Guillemot » Bd du Général Leclerc, « La Maison Crespel » angle St Martin-Antrain, l’ancien restaurant Lecoq-Gadby rue d’Antrain, la Brasserie Graff Saint-Hélier et beaucoup d’autres.

 

  • Des projets dévalorisants pour les plus prestigieux éléments patrimoniaux comme le Palais du Commerce qui devrait subir l’outrage d’annexes incongrues pour satisfaire la vanité des élus et la vénalité des propriétaires et autres bénéficiaires.

 

Les Amis du Patrimoine Rennais continuent de contester fortement la mesure réglementaire des PLU et PLUI  « état sanitaire dégradé » accolée au patrimoine le plus remarquable repéré par trois étoiles.

Ce présent exemple est édifiant : « Poussez vous que je m’y mette, çà tremble ! Risque d’effondrement justifié ou non. On décide la mise en péril et le tour est joué ! »

L’adjoint à l’Urbanisme « et développement durable » persiste dans sa décision de ne pas inviter les Associations à la Commission « Charte architecture et citoyenneté ». Nos points de vue lui parviendront quand même et en « recommandé », s’il le faut.

 « La porte de la chambre de la voisine du 2°étage ne fermait plus » (OF 1/10/19: Pas de risque d’effondrement 0-F 1-10-19)

Souvenez-vous on a déjà entendu cela quelque part au bord de la Méditerranée il y a peu de temps, avant la chute définitive de la bâtisse.

Publié dans Comité Local du Patrimoine, Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions ! | Laisser un commentaire

LES PIEDS DANS LE PLAT ! ON NE SE LAISSE PLUS ENDORMIR !

Lettre ouverte à Mme Appéré, Maire de Rennes:

Courrier APR – 08102019

Publié dans Comité Local du Patrimoine, Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions ! | Laisser un commentaire

Non Madame la Maire, nous ne sommes pas des caricaturistes !

Nous ne faisons que vous renvoyer l’avis de milliers de Rennais perturbés par des changements du cadre de vie qu’ils n’ont pas eu la possibilité de vraiment négocier.

La concertation « Rennes 2030 » n’est malheureusement que  la présentation de projets conçus en comités restreints sans véritable consultation des riverains citoyens.

Publié dans Comité Local du Patrimoine, Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions ! | 2 commentaires

L’ADJOINT A L’URBANISME MUET COMME UNE CARPE !

Comme les habitants concernés, Les Amis du Patrimoine Rennais ne comprennent vraiment pas que le premier adjoint chargé en outre de l’Urbanisme continue d’appeler « CONCERTATION », ce qui est uniquement présentation de projets bouclés en petit comité sous influence des promoteurs et entériné par la majorité municipale toute entière.

Il est très maladroit de la part des élus de maintenir une telle tension par refus d’écoute, de consultation, de négociation !

Les Amis du Patrimoine Rennais,  totalement solidaires des citoyens, mobilisés pour garder un cadre de vie agréable, sans être pris en considération, se préoccupent toujours, particulièrement, de persuader « Archipel Habitat » dont la Présidente est la Maire de Rennes qu’il faut diminuer le nombre d’étages de l’immeuble programmé rue jean Guehenno. Ils vont continuer d’alerter la population par tous les médias disponibles et participer à des actions judiciaires si elles deviennent le seul moyen de dialogue.

Pièce jointe Projet 16 étages – 4-10-19

Pièce jointe Sous tension – O-F 4-10-19

Publié dans Comité Local du Patrimoine, Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions ! | Laisser un commentaire