Opposition à l’abattage des arbres de l’Avenue Henri Fréville

LES AMIS DU PATRIMOINE RENNAIS RÉCLAMENT DES ARBRES PARTOUT DANS LA VILLE. ILS INSISTENT POUR QUE CEUX QUI EXISTENT DÉJÀ NE DISPARAISSENT PAS.

Un titre bien volontaire « Y’a plus qu’à!!! » pas si simple.

A partir de là: plein de questions ?

Peut-on supprimer des sujets dans un alignement d’arbres le long d’une voie de circulation tel que le problème se pose actuellement Avenue Fréville mais aussi dans bien d’autres endroits, pour maintenir une distance minimum permettant à des spécimens de se développer « normalement » ?

C’est OUI ! pour Yves, adhérent, expert en botanique, qui partage en cela l’avis des responsables du service des Jardins approuvé par la majorité des élus municipaux rennais.

C’est NON ! pour des associations écologiques adhérentes ou non à la Maison de la Consommation et de l’Environnement comme « L’Arbre Indispensable » et « Nature en Ville » qui soutiennent avec véhémence qu’il n’y a aucun risque à laisser les arbres grandir par espace restreint plutôt que grossir par place aménagée.

Pas facile de se situer dans un tel dilemme… « Tu ne veux pas voir disparaître les arbres ou tu admets qu’il soit pertinent d’en supprimer quelques uns pour que les autres aient un meilleur sort ? »

Le Conseil d’Administration est partagé entre celles et ceux qui souhaitent en échanger calmement avec la municipalité en maintenant la confiance à la gestion du service des Jardins et entre celles et ceux qui ne veulent pas être absents d’une pétition inter-partenariale de militant(e)s pour la végétation intense de la ville et le ralentissement du réchauffement climatique même si le contenu est parfois « abusif et méprisant à l’égard des copropriétaires ou autres occupants ainsi que des élus et professionnels du Service des Jardins municipaux ».

Avec une majorité relative de 4 voix sur 9 administrateurs, il a été décidé d’être co-partenaire de la pétition… mais « en même temps », il a été constaté qu’une riveraine de l’Avenue Fréville, Madame Sophie Le Flanchec, avait déjà depuis quelques semaines lancé une pétition « Sauvons les arbres de l’Avenue Fréville » sans autre commentaire stigmatisant.

Le Bureau réuni le mercredi 12 décembre 2018 incite donc les adhérent(e)s et visiteur(se)s des pages internet APR de signer l’une ou l’autre des pétitions … ou les deux.

Le sujet sera forcément débattu lors de la prochaine Assemblée Générale annuelle.

En résumé :

Les Amis du Patrimoine Rennais demandent :

  • Plus d’arbres et de végétation partout en ville
  • Qu’il y ait toujours des arbres là où il y en a déjà dans la Ville.

Ils insistent pour que désormais les permis de démolir-construire stipulent que les arbres doivent être conservés et qu’il doit être gardé photos, plans, inventaires et pourquoi pas semences et plants des parcs et jardins privés disparus au profit du « tout béton-goudron » des constructions nouvelles et de leur environnement.

  • Qu’une instance municipale ou métropolitaine permette aux associations de défense de la flore en ville, d’échanger avec les décideurs locaux pour parvenir à des accords satisfaisants pour les riverains éventuellement gênés par l’ombre des arbres et pour tous les citoyens rennais désireux de préserver les îlots de verdure protégeant des risques énormes « d’espaces de chaleur » insupportables dans les années à venir.

Rendez vous sur les pétitions « Change » :

  • « SAUVONS LES ARBRES DE L’AVENUE HENRI FREVILLE »

de Sophie Le Flanchec, habitante de l’Avenue Fréville

  • « NON A L’ABATTAGE DES ARBRES DE L’AVENUE HENRI FREVILLE »

http://chng.it/xdnLSvpmMx

 

Ce contenu a été publié dans Comité Local du Patrimoine, Préservations des arbres et espaces végétalisés, Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.