PLAIDOYER POUR UNE VÉRITABLE PRISE EN COMPTE DU PATRIMOINE BÂTI !! (2/4)

On nous réplique que notre manière de concevoir le patrimoine n’est pas celle de l’élite qui mise sur la considération future qui serait accordée aux édifications présentes.

On nous dit aussi que côté « Musée », il y aura toujours, (grâce à l’état jusqu’à maintenant) le secteur sauvegardé, ses 500 mètres de pourtour (très peu étendu à Rennes par rapport à d’autres villes comparables et situé uniquement au nord de la Vilaine) et ses monuments de prestige. Quand on suit un peu les velléités législatives nationales, combien de temps les élu(e)s résisteront-ils à la pression de ceux qui voudraient tout acheter pour mieux revendre quel qu’en soient les conséquences ?

   Si vous suivez, dans tous les quartiers, les lignes rouges des balades urbaines préparatoires à la révision du PLU, vous serez confrontés à un étalement d’auto-congratulation des réalisations récentes, de celles qui sont programmées enguirlandées de temps en temps par des touches d’exposition du patrimoine, le plus souvent bénéficiaire d’une protection au titre des Monuments historiques.

Pas de pitié pour les villas, ensembles pavillonnaires, locaux professionnels étoilés ou non au PLU, situés sur les boulevards et les grandes artères de traversée de la Ville.

On vous fait un éloge de ce qui remplacera tout ce bâti mais on ne fait aucune allusion à ce que l’on détruit, sinon pour le déprécier et dénoncer ses tares par rapport aux exigences d’habitation actuelles.

La suite demain …

Ce contenu a été publié dans Stop aux destructions !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.